Navigation

Europe et solidarité

Le Fonds Social Européen (FSE) permet de renforcer la politique du Département en matière d’insertion.

Les projets sont cofinancés par le Fonds social européen dans le cadre du programme opérationnel national « Emploi et inclusion » 2014-2020.

logo Union européenne

FSE 2014-2020 : Promouvoir l’inclusion et lutter contre la précarité

Renforcer l’inclusion active pour lutter contre la précarité et la pauvreté est l’un des défis majeurs que s’est fixé l’Union Européenne pour la période 2014-2020. La France en a fait l’axe 3 de son Programme Opérationnel National Emploi et Inclusion.

Dans ce cadre, le Département du Territoire de Belfort, chef de file de l’inclusion, gère une enveloppe de crédits européens pour renforcer les actions d’accompagnement et augmenter le nombre de parcours intégrés d’accès à l’emploi des publics qui en sont très éloignés, en appréhendant les difficultés rencontrées de manière globale.

Exemples d'opérations cofinancées par le FSE en 2019 :

Dans le cadre des droits et devoirs des bénéficiaires du R.S.A, la Direction de l'Insertion du Département porte plusieurs opérations chaque année , et au-delà de son obligation, elle met en place des actions complémentaires aux dispositifs de droit commun notamment :

- les opérations d'accompagnement des bénéficiaires du RSA et des inactifs par une infirmière et une psychologue visent à créer les conditions pour mieux connaître les freins liés à la santé, identifier les besoins collectifs éventuels et favoriser les partenariats locaux pour construire le parcours le plus adapté aux situations des bénéficiaires du R.S.A. ou des inactifs. Ces missions sont menées par une infirmière et une psychologue et portent sur la santé, tant physique que psychologique, des personnes accompagnées – 170 participants.

- En 2019, une nouvelle action apparaît. Il s’agit de la mise en place d’une plateforme digitale qui devra permettre :

  • de gérer des sessions de recrutement et des offres d'emploi en identifiant l'entreprise partenaire, le lieu de la session, la liste des candidats, le poste à pourvoir ;
  • de géolocaliser les offres d'emploi sous forme de filtre ;
  • de communiquer par mail aux différents interlocuteurs (entreprises, partenaires emploi, candidats) ;
  • de permettre à l'administrateur de délivrer différents niveaux d'autorisation selon les utilisateurs (personnel Département du Territoire de Belfort, entreprises, partenaires emploi) ;
  • de permettre aux utilisateurs d'accéder à un espace personnel et de disposer d'un outil d'aide à la création de CV ;
  • de suivre l'action de parrainage du Département ;
  • d'intégrer d'éventuelles offres de bénévolat ;
  • de disposer d'un outil permettant aux conseillers du Département d'assurer le suivi de parcours de bénéficiaires du RSA.

Cet outil devra faire l'objet d'une co-construction avec le prestataire afin de tenir compte des spécificités d'organisation et de moyens du Département.

Dans le cadre de la gestion de la subvention globale FSE par le Département, des cofinancements liés au FSE ont été attribués à différentes structures actrices de l'inclusion du Territoire de Belfort. En voici quelques exemples :

L’association IDEE Université Populaire réalise depuis 2018 l’action « Lutter contre la pauvreté et promouvoir l’inclusion » qui vise à accompagner 200 participants bénéficiaires du RSA et inactifs dans la réussite de leur projet grâce à des ateliers dans les domaines nécessaires afin de faciliter l'accès à l'emploi ou à la formation (langue française, maîtrise des outils numériques etc).

L’atelier et chantier d’insertion « Les Chantiers de l’Economie Solidaire » réalise l’action « Parcours intégré d'accès à l'emploi et accompagnement individualisé dans le cadre d'une action PLIE ». L'objectif est l'accompagnement des personnes les plus éloignées de l'emploi au sein de la structure (32 participants) et permet la mise en œuvre de solutions appropriées selon le profil des personnes de part la validation des compétences, l’élaboration d’un parcours de formation et éventuellement une immersion en entreprise.

La Mission Locale du Territoire de Belfort réalise un projet intitulé « chantiers 16-25 ans » qui a pour but d'apporter une expérience professionnelle à 60 jeunes via la participation à différents chantiers qui leur permette d'acquérir des compétences techniques et de les familiariser avec les codes et attentes des employeurs. Un encadrement technique est assuré par un professionnel pour apprendre aux jeunes les savoir-faire de base. La majorité des chantiers sont réalisés en collaboration avec le Centre Départemental d'Entretien des Espaces Naturels, des collectivités et associations. Des chantiers jeunes de la Ville de Belfort ou bien des chantiers partagés pour des jeunes salariés de la Régie des Quartiers ont lieu également pendant 5 à 10 jours pour la rénovation de parties communes d'immeubles et l'entretien des espaces verts. De plus, une prestation de services dans le cadre des chantiers "espaces verts" est réalisée qui permet d'informer les jeunes sur les formations et métiers liés à l'environnement et aux espaces verts.

L'association Chacasol a quant à elle mis en place une « action d'accompagnement socio professionnel et d'encadrement technique » afin d'accompagner et professionnaliser des salariés du chantier d'insertion de la Gare de Delle pour réduire leurs freins à l'emploi. Les personnes embauchées sous contrat CDDI participent à l'entretien et au fonctionnement de la Gare de Delle. Les encadrants techniques leur dispense des connaissances et savoir-faire et les évaluent régulièrement afin de les aider dans leur apprentissage et leur progression.

L'association INSER-VET propose un chantier d'insertion se positionnant sur le réemploi de vêtements et de matériels récupérés. Elle réalise l'opération « Professionnalisation des personnes en insertion au parcours intégré d'accès à l'emploi », visant à identifier et prendre en charge les des freins à l'emploi par une accompagnatrice en amont du parcours professionnel. Un livret de suivi est en place afin de pouvoir évaluer les compétences des salariés pendant leur parcours au sein de la structure. Une formation avec des points d'étape importants est enseignée en interne et en externe (couture-vente) tout au long du contrat de travail. Une définition du projet professionnel est réalisée en lien avec l'accompagnatrice grâce à des PMSMP obligatoires lors des 4 premiers mois du contrat. A la fin de son parcours dans notre structure, le salarié est évalué sur l'ensemble de ses compétences afin de les préparer à une qualification (ECM, Chauffeur livreur sur véhicule léger, POEC vente).

La Chambre de Métiers et de l'Artisanat Interdépartementale de Franche-Comté accompagne 25 bénéficiaires du RSA travailleurs non-salariés (TNS) en les aidant à atteindre l'autonomie financière, en définissant un plan d'actions leur permettant de développer et pérenniser leur activité. De nombreux bénéficiaires du RSA TNS restent dépendants de l'allocation. L'objectif est qu'ils parviennent à développer suffisamment leur activité afin de sortir du dispositif et ainsi lever les freins à leur inclusion socioprofessionnelle.