Navigation

Centenaire 1914-1918

Depuis 2014, le Territoire de Belfort, comme partout en France, commémore le centenaire de la Première guerre mondiale. À cette occasion, les Archives départementales du Territoire de Belfort rendent plus accessible et valorisent le patrimoine archivistique et mémoriel de ces quatre années de guerre. Expositions, conférence, publications, registres matricules numérisés, etc. permettront à chacun de se souvenir ou de (re)découvrir cette période de l’histoire. Un programme en partie labellisé par la Mission du centenaire 1914-1918.

Exposition : Femmes en guerre

du 2 au 31 mai 2018 à l'Hôtel du Département à Belfort.
le rôle des femmes dans le premier conflit mondial.
Dès le déclenchement de la Première Guerre mondiale, et même si elles ne sont pas mobilisées militairement, les femmes se trouvent elles aussi entraînées dans le confl it. C’est à elles de prendre le relais de leur père, mari ou frère lors des récoltes de l’automne 1914. Des milliers d’entre elles se mettent au service des blessés de guerre en tant qu’infi rmières. Par milliers également, elles entrent dans les usines d’armement. Mais cette implication massive ne modifi e nullement les inégalités existantes. En 1919, malgré les promesses faites durant la guerre, les Françaises n’obtiennent pas le droit de vote, contrairement aux ressortissantes d’autres nations européennes.

Conférence : La bataille du Hartmannswillerkopf

Conférence de Monsieur Florain Hensel, historien et commissaire de l'exposition permanente de l'Historical franco-allemand de la Grande guerre qui évoquera la bataille du Hartmannswillerkopf et sa mémoire de part et d'autre du Rhin.
mardi 29 mai 2018 à 18h  à l'Hôtel du Département, Place de la Révolution française à Belfort.
Le Hartmannswillerkopf est le plus important des champs de batailles de la Grande Guerre sur le front des Vosges. Les combats qui ont marqué cette montagne en font un symbole des luttes pour les sommets, mais également des affrontements entre Français et Allemands, dans des conditions des plus diffi ciles. Pour s’y adapter, les deux armées ont dû faire appel à des solutions techniques parfois innovantes. Site historique et monument national, le Hartmannswillerkopf est également un haut lieu de l’amitié franco-allemande, et plus encore depuis les cérémonies présidentielles du 3 août 2014 et du 10 novembre 2017.

Conférence : Histoire du jazz

Histoire des formes musicales originaires des Etats-unis /> Conférence introductive de Monsieur Eric Hurpeau, enseignant en histoire du jazz au Conservatoire à rayonnement départemental à Belfort.
mercredi 6 juin à 18h - Hôtel du Département

Concert de musique militaire 
Concert de musique militaire et brassband (réinterprétation d'un concert joué à Belfort en juin 1918 par des troupes américaines cantonnées dans le département) par l'orchestre de l'harmonie de la ville de Belfort. vendredi 15 juin 2018 - à 18h30 parvis de l'Hôtel du Département
La grande collecte

Collecte nationale d’archives privées
Du 5 au 9 novembre 2018

Belfort – Archives départementales

Organisée par les Archives de France en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, la Grande Collecte constitue une opération nationale, appelant tous les Français à présenter ou à remettre leurs papiers personnels ou familiaux auprès d’établissements chargés de conserver, localement, le patrimoine écrit. Après leur remise, certains documents sont numérisés puis mis en ligne. Le site www.lagrandecollecte.fr en présente un florilège.

L’édition 2018 viendra clore la séquence de collecte des archives de la Grande Guerre ouverte en 2014, qui a d’ores et déjà permis l’entrée de plus de 1 700 fonds d’archives sur l’ensemble du pays. Cette manifestation aura lieu la semaine du 5 novembre, dans le cadre des jours et horaires d’ouverture au public des Archives départementales du Territoire de Belfort.

Exposition : Le patrimoine architectural : la ceinture des Forts de Belfort

Du 15 novembre au 28 décembre 2018

Belfort - Hôtel du Département

La défaite de 1870-1871 et l’annexion de l’Alsace qui en découle rapproche dangereusement la frontière allemande de Belfort. Aussi, alors que la IIIe République cherche à doter la France d’une armée et d’outils défensifs, tout le système fortifié de la frontière de l’Est doit-il être revu.

Le général Séré de Rivière est chargé de cette tâche. Celui-ci met en place un système de rideaux défensifs et de places fortes, destiné à empêcher une invasion similaire à celle de l’été 1870. Belfort et sa région sont l’objet d’un renforcement des fortifications déjà existantes et de création de toute une série de forts et d’ouvrages nouveaux, qu’il convient de perfectionner, face au progrès constant de l’artillerie. La ceinture fortifiée de Belfort s’étend des contreforts du Jura suisse au piémont vosgien, en passant par Montbéliard et Héricourt. Sa construction mobilise des moyens financiers, matériels et humains considérables.

L'exposition retrace la conception du secteur fortifiée, la construction et la modernisation des forts à partir de 1885 et leur participation à la défense de la Trouée de Belfort au cours de la Grande Guerre.

Conférence : Les chansons pendant la guerre

Les chansons pendant la guerre, par Florent Barthélémy, professeur de musique traditionnelle au Conservatoire Henri Dutilleux de Belfort.
Le 13 novembre 2018 à 18h15 - Université populaire IDEE

Conférence : L’impact de la guerre sur les progrès en chirurgie

L’impact de la guerre sur les progrès en chirurgie, par le Professeur Jean-Bernard Braun (directeur du service des urgences de l’hôpital Nord-Franche-Comté).
Le 20 novembre 2018 à 18h15 - Université populaire IDEE

Conférence : la participation des immigrés italiens à l'effort de guerre dans le Grand Est

Pierre-Louis Buzzi (Université de Strasbourg)
28 novembre 2018 à 18h
Belfort - Hôtel du Département

Sujets de la Triple Alliance depuis 1882, les immigrés italiens présents dans la région sont, à la veille du premier conflit mondial, régulièrement l'objet de violences. Mais en août 1914, alors que l'Europe s'embrase dans une nouvelle guerre, l'Italie proclame sa neutralité, bouleversant le sort de ces étrangers ainsi que le regard qui est porté sur ceux qui ne tardent pas à devenir alliés de la France en mai 1915. Les migrants italiens doivent alors rejoindre leur pays pour combattre. Certains font néanmoins le choix de rester en France.

Mobilisation militaire, mobilisation économique et mobilisation patriotique et culturelle se conjuguent au sein des communautés italiennes de la région tout au long de la guerre jusqu'à la Reconstruction. Le Territoire de Belfort accueille également des travailleurs et des militaires italiens, alors même que la région intègre, par la naturalisation ou le mariage, de nombreux migrants italiens.

Conférence : la recomposition politique de l'Europe au lendemain de la Première Guerre mondiale

Isabelle Davion (Université de Paris I Panthéon-Sorbonne).
5 février 2019 à 18h
Belfort - Hôtel du Département

 Dès les premiers mois de 1918, les Alliés sont engagés dans la préparation de cette tâche gigantesque : redessiner tout un continent. Simultanément, durant la période qui s’étend des ultimes combats à la signature des traités de paix, la bataille pour le programme territorial des États successeurs se mène aussi sur le terrain. C'est de cette période passionnante et complexe qu'est née ce que les historiens ont appelé "l'Europe de Versailles".

Archives numériques

Dans le cadre des commémorations du Centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, les Archives départementales proposent la publication en ligne du journal La Frontière, organe du parti radical-socialiste, édité entre 1882 et 1942.

Ce projet vient compléter la mise en ligne du journal L’Alsace, organe de presse du parti conservateur, réalisée en 2014.

Retour en images sur la période 14-18 dans le Territoire de Belfort
Le 14 juillet 1914, les Dragons de Belfort défilent sur le Champs de Mars en tenue d'apparat.

Dans le cadre du centenaire 14-18, les Archives départemetnales proposent quelques visuels ou articles relatant de la première Guerre mondiale dans le Territoire de Belfort.

> Découvrir les documents

Hommage aux deux premières victimes de la guerre à Joncherey

Chaque année, la Commune de Joncherey organise le 2 août une cérémonie de commémoration du centenaire de la mort du Caporal Jules André Peugeot et du Sous-Lieutenant Albert Mayer.

Le 2 août 2014, une cérémonie militaire et une reconstitution des événements du 2 août 1914 avec figurants en uniformes ont eu lieu. les Archives départementales ont apporté leur expertise scientifique et mis à disposition de la Commune les documents relatifs à cette journée historique. Les descendants des familles Peugeot et Mayer étaient présents.

Catalogue de l'exposition  : 1914-1918 : le Territoire de Belfort​ dans la Grande Guerre

Consultez le catalogue de l’exposition proposée par les Archives départementales en novembre décembre 2014. Cette exposition aborde aussi bien les événements militaires, les conséquences de la guerre sur la population que la portée politique du conflit. Plus de 1 500 jours de guerre entre le 3 août 1914 et le 11 novembre 1918. 70 000 soldats de tous horizons venus participer à la mise en défense de Belfort, 20 000 Terrifortains partis combattre sur le front d’Alsace, 3 300 morts pour la France dans le département. Ces chiffres témoignent de l’impact majeur de la Grande Guerre dans ce territoire né de la défaite de 1871.

 

 Fascicule :  Un Belfortain en Orient. Pierre Jaminet : photographies et carnets de campagne (1914-1919) 

Ce livre, réalisé dans le cadre des commémorations du centenaire du déclenchement de la Première Guerre mondiale, est consacré à un officier d'artillerie engagé successivement sur le front d'Alsace et dans les Balkans. Ses héritiers ont remis aux Archives départementales un riche fonds photographique réalisé pendant la Première Guerre mondiale, ainsi que les petits carnets noirs sur lesquels Pierre Jaminet consignait les événements auxquels il prenait part.
Né en 1887 au Luxembourg, Pierre Jaminet s'engage volontairement dans l'artillerie et se voit affecté dans le Territoire de Belfort au cours de l'été 1914. Débarqué à Salonique en 1915, il se bat en Macédoine, sur la frontière grecque, contre les Bulgares alliés des Allemands. A son retour en France, il épouse Anne-Marie Grisez et s'établit à Lachappelle-sous-Rougemont. Présent à Strasbourg en novembre 1918, on le retrouve durant l'entre-deux-guerres engagé dans la vie politique belfortaine, avant de le voir reprendre du service dans la Résistance après 1940.

Des registres matricules de soldats numérisés

Les registres matricules des soldats recrutés entre 1867 et 1921 sont numérisés depuis octobre 2014. L’ensemble de ces documents est disponible sur le portail internet des Archives (www.archives.territoiredebelfort.fr) permettant ainsi de consulter les états de service de ces soldats belfortains.C'est une source historique de premier plan sur les mobilisés de 14-18 et leur parcours militaire.

Le label « Centenaire »

Afin d’accompagner les projets développés dans le cadre des commémorations du centenaire de la Première guerre mondiale, la Mission du centenaire a créé le label « Centenaire ». Il vise à distinguer les projets les plus innovants et les plus structurants. Les projets retenus figurent sur le programme national officiel des commémorations et sont éligibles à un financement.

Dans le Territoire de Belfort, l’exposition sur la thématique de la Grande Guerre, la publication du catalogue sur Pierre Jaminet, officier artilleur belfortain et la numérisation des registres matricules, projets proposés par les Archives départementales, ont été labellisés.