Retour à la liste des actualités

Actualités

Dernière mise à jour : le 11/06/2020
Environnement

Le Rhôme et le Combois primés « Rivière en bon état »

Mardi 9 juin, Florian Bouquet, Président du Département du Territoire de Belfort et Laurent Roy, Directeur général de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse ont inauguré  un panneau « Rivière en bon état », en bordure du Rhôme à Sermamagny.

Cette inauguration fait suite à l’annonce des deux nouveaux cours d'eau primés, le Rhôme et le Combois, dans le Territoire de Belfort, en plus des 3 déjà primés en 2016.

 

« Rivière en bon état », une distinction écologique pour nos rivières

« Rivière en bon état » est une distinction écologique décernée par l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse. Elle valorise les cours d’eau disposant d’une bonne qualité écologique et les actions des gestionnaires qui ont permis d’assurer ce niveau de qualité.

Grâce à ce dispositif, l’Agence de l’eau souhaite permettre aux riverains, promeneurs, pêcheurs, d’identifier facilement les rivières qui allient, à la fois, une bonne qualité d’eau et un milieu naturel préservé. Le panneau signalant les cours d’eau primés est reconnaissable à ses 3 poissons bleus. Il est posé aux abords des cours d’eau, visible depuis les voiries départementales.

Depuis le lancement de cette distinction par l’agence de l’eau en 2015, seuls 76 tronçons de rivières de l’ensemble des bassins Rhône-Méditerranée et Corse l’ont obtenu. 5 tronçons de cours d’eau sont situés dans le Territoire de Belfort :

- la Savoureuse, depuis sa source, au sommet du Ballon d’Alsace, jusqu’au centre de Lepuix;

- la Rosemontoise, depuis sa source jusqu’à Rougegoutte ;

- la Madeleine, depuis sa source jusqu’au centre d’Etueffont.

- le Rhôme, depuis sa source jusqu’à l’entrée dans la zone de captage de Sermamagny ;

- le Combois, sur tout son linéaire.

Pour évaluer la qualité écologique des eaux, l’Agence de l’eau s’appuie sur les résultats des analyses physico-chimiques et biologiques menées trimestriellement par le Département. Plusieurs critères sont pris en compte dont :

- la diversité biologique de la rivière ;

- son niveau de pollution qui doit rester suffisamment faible pour être compatible avec le développement de la vie ;

- un impact maîtrisé des prélèvements d’eau ;

- peu de dégradations physiques et un fonctionnement écologique du cours d’eau satisfaisant

 

Signature d’un nouvel accord-cadre

Cette inauguration sur le terrain a été suivie par la signature du nouvel accord cadre de partenariat technique et financier entre le Département et l’Agence de l’eau pour la période 2020-2024, à Hôtel du Département.

Cet accord-cadre prévoit les axes suivants :

- préserver, restaurer et valoriser les milieux humides et leur biodiversité ;

- suivre avec précision la qualité des cours d’eau ;

- améliorer les pratiques départementales ;

- adapter notre territoire aux conséquences du réchauffement climatique.

Les actions prévues sous maîtrise d’ouvrage du Département au nouvel accord-cadre représentent près de 1,2 millions d’euros sur 4 ans. Le taux de subvention moyen prévu par l’agence de l'eau est de 50 %. Les premières actions de l’accord-cadre, ont été effectivement engagées dès ce printemps.