La qualité des cours d'eau

L'eau sous surveillance

La qualité de l’eau des rivières du Territoire de Belfort est étroitement surveillée. Les services départementaux suivent périodiquement plusieurs dizaines de paramètres physico-chimiques et biologiques pour évaluer l’état écologique des cours d’eau, c’est à dire leur aptitude à abriter la vie. Ce dispositif permet de mesurer le niveau d'atteinte de l'objectif fixé par la Directive cadre européenne sur l'eau de 2000 qui prévoit que l'ensemble des cours d'eau  soient en bon état écologique d'ici 2021 ou 2027 suivant les cas. Il permet également d'orienter les actions du Départemetn en faveur de l'eau et des milieux aquatiques.

la qualité des cours d'eau du Territoire de Belfort surveillée chaque trimestre
la qualité des cours d'eau du Territoire de Belfort surveillée chaque trimestre
Fermer
©
la qualité des cours d'eau du Territoire de Belfort surveillée chaque trimestre

Un important dispositif de surveillance

Le réseau du Territoire de Belfort se compose de 64 stations de mesure réparties sur 1000 km de cours d'eau du département. Des campagnes de prélèvements et d’analyses sont effectuées trimestriellement par des techniciens spécialisés. Les 24 paramètres physico-chimiques et 3 paramètres biologiques étudiés permettent d'évaluer annuellement l'état écologique de chaque station.  Des analyses de molécules toxiques (pesticides, métaux lourds, solvants, etc.) sont également parfois effectuées. Il s'agit alors de mesures ponctuelles visant à mesurer l'impact d'une opération spécifique menée par le Département ou une autre collectivité. Ces données sont répertoriées et accessibles sur le site de l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse

Des actions partenariales de préservation de la qualité des cours d'eau

Le bilan annuel réalisé permet à la collectivité d'ajuster son plan d'action pour la préservation de la qualité de l'eau dans le département. Il permet également d'informer et de mobiliser les acteurs de l'eau du Territoire, tels que les intercommunalités, les chambres consulaires... pour qu'ils agissent dans leurs champs de compétences respectifs.

Ainsi, le département a nué plusieurs partenariats avec la Communauté d'agglomération belfortaine : opération collective de réduction des polluants toxiques diffus, suivi de la Savoureuse suite à la mise en service de la nouvelle station d'épuration de Trévenans.

Un suivi spécifique de la Douce à Essert a également été effectué en 2015, suite à la découverte d'une pollution récurrente.

Enfin le Département est partenaire de la CCI de Franche-Comté pour la mise en oeuvre d'une action de réduction des polluants toxiques diffus et professionnels à l'échelle du bassin versant de l'Allan qui englobe tout le Département.