Bassins d’écrêtement des crues de la Savoureuse et de la Rosemontoise

Protéger les populations et les activités économiques des inondations

Les bassins d’écrêtement des crues, construits par le Département, sont destinés à atténuer la violence des crues hivernales des rivières Savoureuse et Rosemontoise. Associés à des ouvrages similaires mis en œuvre par Pays de Montbéliard Agglomération, ils contribuent à la protection de l’Aire urbaine contre les inondations.

Deux séries de bassins en fonction

Trois séries de bassins ont été construites par le Département à Chaux, Sermamagny et Grosmagny. Deux d’entre elles, celles de Chaux et Sermamagny, sont actuellement en fonction. La troisième série de bassins située au bord de la Rosemontoise à Grosmagny nécessite des travaux supplémentaires en raison de la découverte de malfaçons durant le chantier. Ces récents ouvrages sont le fruit d’une opération de reconstruction. Les premiers ouvrages ont connu une mise en eau accidentelle en 2001 alors qu’ils n’étaient pas encore réceptionnés par le Département.

Fonctionnement des bassins

Lorsque l’eau atteint un certain niveau, un volet métallique s’ouvre automatiquement et les bassins commencent à se remplir. Appelé prise d’eau, ce dispositif permet de dériver l’eau de la rivière vers les bassins de rétention et ainsi d’abaisser le niveau de la crue. Lorsqu’un bassin est plein, un déversoir permet d’évacuer l’eau vers le bassin situé en aval, et ainsi de suite jusqu’au cours d’eau. Une fois la crue passée, l’eau contenue dans les bassins est restituée progressivement à la rivière.

Une surveillance assidue

Les bassins font en permanence l’objet d’un entretien et d’une surveillance assidus, réalisés par les services départementaux ou des prestataires, selon un cadre réglementaire strict, commun à tous les barrages de France. Par ailleurs, bien que toutes les précautions aient été prises pour garantir l’efficacité et la sûreté des ouvrages, sous le contrôle de l’Etat, les bassins d’écrêtement des crues de la Savoureuse et de la Rosemontoise font l’objet d’un Plan particulier d’intervention ( volet du plan ORSEC). Elaboré par la Préfecture du Territoire de Belfort, en collaboration avec le Département, il définit les moyens de secours à mettre en œuvre et les modalités de gestion en cas d’accident sur l’un des bassins.

Pour consulter le Dossier départemental des risques majeurs, cliquez ici. 

Visiter les bassins

Les bassins sont accessibles au public sous réserve de prendre certaines précautions. Ils sont en effet susceptibles d’être inondés rapidement et à tout moment entre le 15 novembre et le 15 mars. Pendant cette période, mais aussi, par exemple, lors des travaux d’entretien, l’accès peut en être temporairement interdit et les barrières sont alors fermées. D’une manière générale, il faut respecter les consignes suivantes :

  • ne franchissez aucune barrière fermée ni aucune clôture
  • ne vous engagez jamais en zone inondée
  • ne sortez pas des chemins
  • pour accéder au sommet des barrages, empruntez exclusivement les escaliers et tenez-vous à la rampe
  • obéissez aux injonctions des agents d’exploitation
  • du bétail est présent dans certains bassins une partie de l’année. Tenez vos chiens en laisse, n’entrez pas dans les enclos
  • la circulation de tous engins à moteur est interdite, sauf services et exploitants.

Les bassins présentent toute l’année un risque de chute et de noyade.

Les gardes-nature sont habilités à verbaliser en cas d’infraction.