Pelouses calcaires

Il s'agit d'un réseau de cinq pelouses calcaires autour de Belfort : pelouse du fort des Basses Perches à Danjoutin, pelouse du fort Ordener à Vézelois, pelouse de la Miotte à Belfort, pelouse de la justice à Belfort, pelouse de la ferme du Rondot à Chèvremont.

Espace naturel sensible - pelouse calcaire
© CG90
Espace naturel sensible - pelouse calcaire
Espace naturel sensible - pelouse calcaire bis
© CG90
Espace naturel sensible - pelouse calcaire bis
Fermer
© CG90
Espace naturel sensible - pelouse calcaire

Du fait de conditions particulières (faible épaisseur du sol, exposition importante au soleil), ces pelouses calcaires recèlent une flore et une faune spécifiques, ayant des affinités méridionales. Ce sont notamment le milieu privilégié d'expression de nombreuses et rares orchidées. La fonge (champignons) n'est pas en reste puisque des espèces désormais très rares y trouvent encore les conditions propices à leur expression (absence de fertilisation, humidité relative sur secteurs marneux). Des espèces particulières constituent et peuplent donc ces zones. La diversité des espèces observées est aussi très intéressante.

Les pelouses calcaires, sortes de prairies sèches sur sols superficiels, sont traditionnellement gérées par les agriculteurs avec un pâturage. Depuis quelques décennies et l'évolution de l'agriculture, ces pelouses sont plus souvent abandonnées ou plus rarement intensifiées. Elles connaissent donc une forte régression.

Les espèces inféodées, dont les emblématiques orchidées, disparaissent dès que les arbustes et les arbres se développent. Une intervention est urgente avant que la fermeture ou d'autres transformations du milieu (constructions...) ne fassent disparaître ce patrimoine.
La restauration et la conservation durables du réseau de pelouses nécessite le maintien et le retour d'une agriculture adaptée.

 

Etudes réalisées

  • Réalisation de plans de gestion par le CREN (Conservatoire Régionale des Espaces Naturels) : 2008-2010.

 

Gestion du site

Mise en place d'une mesure agri-environnementale (pâturage extensif) sur la pelouse de la ferme du Rondot en 2011 pour 5 ans.
Amélioration des échanges biologiques entre pelouses via un entretien adapté des bords de routes : à partir de 2011.
Travaux de réouverture prévus à compter de 2012.

 

Mesures de protection réglementaire

Néant 

 

Richesse écologique des sites

Flore : 15 espèces d'orchidées.
Fonge : 20 espèces menacées ou quasi menacées.
Oiseaux : 10 espèces patrimoniales dont 4 espèces de l'annexe I de la directive oiseaux.
Habitats naturels : 10 habitats remarquables dont les habitats « pelouses calcicoles acidiclines ou mésophiles de l'est », emblématiques de ces milieux.
Insectes : une vingtaine d'espèces de papillons dont 2 d'intérêt européen.