Burkina Faso

Coopération avec les communes de Tanghin-Dassouri et Komki-Ipala (Burkina Faso)

En 1982, Louis Lacaille, syndicaliste belfortain, répond à l’appel d’un prêtre de Dassouri, région du Burkina Faso qui subit une sécheresse dramatique. En s’engageant, il déclenche un élan de solidarité populaire relayé par les élus, municipalités, associations et écoles du Territoire de Belfort et qui dure toujours, 30 ans plus tard.

Agricultrice dans son champ, à Komki-Ipala
Agricultrice dans son champ, à Komki-Ipala
Fermer
©
Agricultrice dans son champ, à Komki-Ipala

A l’origine, Tanghin-Dassouri et Komki-Ipala constituaient un seul et même département, divisé en 1985 en deux entités, pour être finalement érigées en 2006 en communes rurales.

Komki-Ipala :

Maire : Dominique Kabre (depuis 2012)

Population (2006): 20 012 habitants

Superficie : 250 km²

Economie : agriculture, élevage et artisanat.

 

Tanghin-Dassouri :

Maire : Adama Zongo (depuis 2006)

Population (2006) : 50 094 habitants

Superficie : 495 km²

Economie : agriculture et petit commerce principalement.

L’aide humanitaire des débuts a progressivement fait place à des actions plus structurelles de soutien à l’éducation (construction d’écoles, envoi de matériel scolaire), la santé (vaccinations, aide à la construction d’un dispensaire, d’une maternité), l’agriculture (construction d’un moulin, développement de potagers individuels), le tourisme et l’artisanat.

Aujourd’hui, 31 communes du Territoire de Belfort sont jumelées avec autant de villages des communes de Tanghin-Dassouri et Komki-Ipala, de nombreuses associations locales interviennent chaque année au Burkina Faso et le Territoire de Belfort a fêté en 2013 les 30 ans de cette coopération.

Désormais, la coopération entre le Conseil général et les communes de Komki-Ipala et Tanghin-Dassouri s’articule autour de 3 axes :

  • Agriculture et alimentation / produire localement, s’organiser et commercialiser,
  • Soutien au développement du tourisme durable et à la valorisation des patrimoines naturel et culturel,
  • Appui à la lutte contre la fracture numérique.

Quelques exemples de la coopération entre les communes de Tanghin-Dassouri et Komki-Ipala et le Conseil général du Territoire de Belfort 

1996-2002 : mise en place d’un Programme de développement local, avec le soutien de l’Agence française de développement (AFD). L’objectif est de permettre l’émergence de structures représentatives de la population et d’initier une dynamique locale de développement  de projets pour les territoires. 

2002-2005 : Le Conseil général a été le chef de file du Programme de développement « Grand Ouaga » visant à la création de la Maison de la coopération décentralisée, structure de coordination et de concertation entre les acteurs de la coopération décentralisée du Nord et du Sud intervenant dans la zone périurbaine de Ouagadougou. Ce programme a été mené avec le Conseil général du Doubs, le Conseil régional du Limousin et la Ville de Brest.

2005-2006 : Sensibilisation des acteurs locaux et des populations de Tanghin-Dassouri et Komki-Ipala aux nouvelles compétences des communes, dans le cadre de la phase préparatoire aux premières élections locales de 2006, qui créent 351 Conseils municipaux et 13 Conseils régionaux.

2007-2009 : Création d'une banque municipale de céréales dans la commune de Kompi-Ipala en partenariat avec la Chambre d'agriculture de la région Centre du Burkina.

2010-2012, puis 2013-2015 : Participation au programme mutualisé de développement local durable COPRA puis COPRA2 (« Coopérer pour réussir l’avenir »), avec d’autres collectivités territoriales franc-comtoises (Ville de Besançon, Communauté d’Agglomération Belfortaine, Ville de Montbéliard, Pays de Montbéliard Agglomération, Syndicat des eaux de Giromagny et de Rougemont le Château, Conseil général du Doubs). En mutualisant leurs compétences et une partie de leurs actions, ces collectivités territoriales souhaitent rendre plus cohérentes et efficaces les actions de développement local qu’elles mettent en œuvre avec leurs partenaires burkinabè.

2010-2013: Soutien au projet de développement touristique du village de Bazoulé (Tanghin Dassouri), autour de la mare aux crocodiles sacrés.

2013 : Dans le Territoire de Belfort, organisation d’évènements culturels, festifs et institutionnels tout au long de l’année, pour célébrer les 30 ans de la coopération avec le Burkina Faso.

Les projets en cours (2013-2015)

Agriculture et alimentation / produire localement, s’organiser et commercialiser :

Développement de l’agro-écologie sur les deux communes (avec l’envoi d’un volontaire en Service civique international)

• Développement du tourisme durable et valorisation des patrimoines naturel et culturel :

Appui à l’organisation de la fête annuelle de Koom-Lakré (en Octobre)

• Lutte contre la fracture numérique :

Appui à la création et à la mise en œuvre opérationnelle d’un Centre numérique, pour permettre l’accès des villageois aux technologies de l’information et de la communication (TIC).

Le Conseil général reçoit le soutien financier du Ministère des affaires étrangères pour la mise en œuvre de ces projets.

« Territoire de Belfort - Burkina Faso : du temps de l'aide humanitaire à la coopération décentralisée, 30 ans d'aventure humaine »

Présentée du 29 avril au 2 mai 2013 pour les 30 ans de coopération entre le Burkina Faso et le Territoire de Belfort, cette exposition retrace l'ensemble des actions que mènent les collectivités et les associations du Territoire de Belfort avec leurs partenaires burkinabè, en particulier les acteurs locaux opérant à Tanghin-Dassouri et Komki-Ipala.

Les nombreux panneaux et photographies montrent ce qui a déjà été mis en œuvre pour améliorer concrètement le quotidien des habitants de Tanghin-Dassouri et Komki-Ipala, afin notamment de leur permettre de vivre et de travailler dans leur pays.

 Initiée par des communes du département, des comités de jumelage et des associations de solidarité, cette coopération avec le Burkina Faso a progressivement reçu le soutien du Conseil général, de la Ville de Belfort, de la Communauté d'agglomération belfortaine et d'autres communes et communautés de communes associées.

Contacts