Politique agricole

Un soutien à l’agriculture locale

Depuis de nombreuses années, le Département du Territoire de Belfort mène, en concertation avec la profession, une politique agricole volontariste. Elle vise à favoriser une agriculture de proximité, respectueuse de l'environnement, pourvoyeuse d'emplois et de qualité de vie pour la population.

L’agriculture occupe près du tiers de la surface du Territoire de Belfort ; Cela représente environ 20 000 hectares, gérés par un peu moins de 200 exploitants agricoles. Les exploitations sont essentiellement tournées vers l’élevage bovin (production de viande, de lait). Mais le Territoire de Belfort produit aussi ovins, porcins, volailles, cerfs, escargots, céréales, ainsi que fruits et légumes.

Les aides départementales pour soutenir la profession sont de deux sortes :

Des actions partenariales

Une partie est destinée à la Chambre interdépartementale d'agriculture Doubs-Territoire de Belfort avec laquelle est signée une convention d'objectifs. Trois axes y ont été définis : le soutien à une économie agricole territorialisée et à une agriculture de proximité, la gestion des paysages, des espaces naturels et des espaces agricoles et enfin la pérennisation des emplois agricoles.

Des aides directes aux producteurs

Une autre partie de l'action départementale prend la forme d'aides directes aux producteurs. Pour soutenir et valoriser les productions agricoles locales, le Département, a mis en place  des aides pour le développement de filières courtes. Des  légumes de saison sont désormais proposés dans les demi-pensions des collèges du département et des points de vente directs à la ferme ont été créés, avec, pour certains, le soutien de l'Union européenne. 

Les exploitations agricoles en « phase sensible » sont également soutenues. Les reprises et transitions sont accompagnées par la Chambre interdépartementale d’agriculture. Une attention particulière est portée sur les jeunes agriculteurs. Des mesures sont également mises en place pour que se développent des pratiques agri-durables dans le respect des espaces naturels sensibles et de ceux appartenant au réseau européen de sites écologiques Natura 2000 ou faisant l'objet d'un contrat de rivière.