Retour à la liste des actualités

Actualités

Dernière mise à jour : le 14/11/2017
Le Département

Journée portes closes : le Conseil départemental aux côtés des communes du Territoire de Belfort

Ce jeudi matin s’est déroulée l’opération « portes closes », conduite sur l’ensemble du Territoire de Belfort, destinée à dénoncer la baisse continue et massive des dotations de l’Etat aux collectivités locales. 

9 novembre 2017 : communes en péril
9 novembre 2017 : communes en péril
Fermer
©
9 novembre 2017 : communes en péril

Afin de manifester leur mécontentement face à la politique gouvernementale, de nombreux maires ont décidé de fermer les portes de leurs mairies et se sont réunis, ce jour, devant la Préfecture du Territoire de Belfort en guise de protestation.

Le Département a souhaité manifester sa solidarité envers les maires des communes en fermant également ses portes au public ce jeudi.

Le Président Florian Bouquet a à cet égard rappelé qu’il était, lui aussi, un élu municipal et ne pouvait « rester indifférent à la situation d’étranglement que subissent les communes. Cette politique nationale a par ailleurs un impact réel sur notre institution. Nous avons perdu 7,5 millions de recettes depuis 2014 et l’on s’apprête à nous supprimer 9 millions de plus sur les 4 ans à venir. Si cela continue, nous ne pourrons plus jouer notre rôle de partenaire et d’accompagnateur dans l’aide aux communes »  (61 communes aidées en 2017).

De son côté, le Président de l’Association des Maires du Territoire de Belfort, Pierre Rey, s’est exclamé en écho : « Même si comme beaucoup d’entre vous, je répugne à utiliser des méthodes aussi extrêmes, c’est un devoir de se mobiliser aujourd’hui en signe d’acte de résistance. Existe-t-il aujourd’hui un autre moyen de faire entendre la voix des communes, comment qualifier autrement cette réaffirmation solennelle de l’attachement de l’Etat au principe de libre administration des collectivités locales comme l’a fait le premier ministre récemment dans un courrier, alors que dans le même temps on fait main basse sur leurs marges de manœuvre financière ?! ». Le leader des Maires terrifortain a ensuite été reçu en préfecture, où il a pu exprimer les doléances des élus  au représentant de l’Etat.